Article   May 21, 2021

Le Mali, huitième plus grand pays d’Afrique, fait partie des pays les plus pauvres du monde. Largement connu pour ses mines de sel aujourd’hui, le Mali était autrefois célèbre pour ses empires les plus puissants. Il offre aux visiteurs une expérience inédite et aux Maliens une connexion internet erratique et instable. Voici ce que montrent les statistiques relatives à internet: 

Utilisateurs d’Internet au Mali:

La population Malienne s’élevait à 11 millions d’habitants en 2000, et seulement 15 747 de personnes ont accès à internet. e taux de pénétration n’était que de 0,1%. 

Après une décennie, le taux de pénétration d’internet au Mali n’a augmenté que de 1%. La population du Mali était de 15,1 millions d’habitants en 2010, et le taux de pénétration d’internet était de 2%.

En 2016, la population du Mali était de 18,1 millions d’habitants et seulement 12,2 % de la population totale Malienne avait accès à internet.  

L’Accès à Internet au Mali en 2020: 

En janvier 2020, la population Malienne, un pays qui s’étend dans le désert du Sahara, était estimée à 19,1 millions d’habitants. Sur 19,1 millions d’habitants, seuls 4,85 millions avait accès à internet. Cela ne représente que 24% de la population totale. 

Statistiques de l’internet haut débit mobile et fixe du Speedtest Global Index 2020: 

La comparaison de 176 pays effectuée en Novembre 2020 par le Speedtest Global Index révèle que le Mali se situe à la 124e position en comparaison internationale. Sous le code pays +223, il n’y avait que 1% des 19,1 millions de personnes qui avaient accès à une connexion internet rapide. La qualité d’internet (pics et latence élevée) n’a même pas réussi à se maintenir à la 13e place. Avec une vitesse de téléchargement de 0 Mbit/seconde et une vitesse de chargement de 13,11 Mbit/seconde (119e place), le Mali comptait environ 437 hébergeurs à son nom. 

Ces chiffres prouvent que les alternatives ambitieuses de l’internet par satellite, telles que les câbles en fibre optique et les réseaux sans fil, ont mordu la poussière. La comparaison mensuelle de Speedtest a également révélé qu’il est presque impossible de pénétrer dans le royaume de l’Internet avec une connexion Internet terrestre. La seule solution pour connecter le Mali au reste du monde semble être l’internet volant (flying internet). 

Pourquoi l’accès à internet par satellite connaît-il un essor considérable? 

Autrefois considéré comme l’option la plus lente et la plus coûteuse, l’internet par satellite est aujourd’hui appelé à devenir une activité durable et à long terme. Tout en devenant le favori de tous, l’internet par satellite peut être rendu disponible partout.  

L’élévation naturelle de la terre au Mali est un défi pour les forces alliées déployées dans la région. Les montagnes et le terrain accidenté bloquent le signal des systèmes radio et créent des “points morts“ (“dead spots“), empêchant les forces alliées de communiquer avec le centre de commandement. Aujourd’hui, l’internet par satellite joue un rôle crucial dans les opérations militaires du Mali. 

La technologie satellitaire permet également de surmonter les difficultés liées au maintien d’une connexion Internet stable et sécurisée pendant le déplacement du véhicule. Non seulement elle permet à l’appareil de communiquer avec le sol, mais elle le fait naviguer sur une trajectoire prédéfinie. 

Les cyberattaques et les menaces de brouillage ne sont même pas un souci lorsqu’il s’agit d’un satellite qui émet des signaux sécurisés à longue portée. Personne ne peut imaginer combien de vies de soldats ont été sauvées grâce à l’internet par satellite.  

Le boom des satellites attire les géants de la technologie:

Le bus Starlink de SpaceX, composé de 42 000 satellites à faible coût, haute performance et faible latence, est toujours en construction. Bien qu’il ne soit pas encore prêt à être utilisé partout dans le monde, le service par satellite Starlink offrira une vitesse d’accès à internet allant jusqu’à 1 Gbit/s avec des latences aussi faibles que 25 ms. L’internet par satellite le plus récent offre également une fiabilité à l’épreuve des intempéries.

Combinez les 42 000 satellites de Starlink avec les 3 000 satellites qu’Amazon prévoit de lancer de son côté, la mission Internet par satellite d’Apple (qui en est encore à ses débuts) et les satellites de OneWeb. Cela fait beaucoup de satellites. Les secteurs de l’intelligence artificielle (IA) et de l’apprentissage automatique vont se développer en même temps que l’industrie des satellites car l’importance du contrôle et de la surveillance des satellites ne peut être sous-estimée.

L’internet par satellite ouvre des perspectives d’avenir nouvelles et incroyablement réjouissantes. Il s’agit sans aucun doute d’un bien universel et de l’avenir de la connectivité.  Avec des méga-constellations achetées par différents géants de l’industrie, il ne fait aucun doute que l’avenir des industries off-shore diversifiées au Mali est radieux.